For girls only!

Salut les sportives ! Bienvenue chez F! by Fabulous!

Cette histoire vous rappellera peut-être quelque chose. Je m’appelle Stéphanie et je suis une jeune trentenaire. Par le passé, j’ai toujours été assez sportive : hockey, natation, ski, etc. Une fois mon diplôme en poche, j’ai travaillé, je me suis mariée et j’ai eu des enfants. J’ai alors complètement laissé tomber le sport. Même si j’avais en réalité tout ce dont mon cœur aspirait, je ne me sentais pas vraiment en forme physiquement.

Il y a quelques années, un club de la région organisait un 1/8 triathlon (750 m – 20 km – 5 km). Je m’y suis inscrite sans aucune préparation, juste comme ça, pour le fun. J’ai fait l’épreuve de natation en brasse (pénible) et, pour celle du cyclisme, j’ai été obligée d’utiliser un vieux VTT. De plus, je n’avais absolument aucune tenue sportive adaptée. J’ai néanmoins trouvé ce défi formidable et j’ai visiblement été contaminée par le virus.

J’ai alors dit définitivement adieu au hockey et rejoint les « Iron Girls » à Audenarde, un club de triathlon féminin, dirigé par Sophie De Groote. Au début, je parvenais à peine à suivre les entraînements, mais, petit à petit, ma condition physique s’est améliorée. J’ai même osé m’inscrire au « Mister T Triatlon » (750 m – 20 km – 5 km) et au « Zwintriatlon » (1 km – 45 km – 10 km). Ce fut un réel test de mon niveau. Je n’étais pas encore parfaite, mais pas non plus médiocre. Et surtout,  je me sentais pousser des ailes ! J’ai ensuite arrêté les entraînements en club et essayé de suivre mon propre rythme, en tentant d’instaurer un bon équilibre entre mon boulot, mon mari, mes enfants, ma vie sociale, etc. De temps en temps, je participais encore à l’un ou l’autre concours, afin de garder un objectif d’entraînement.

 

En 2015 – un an après la naissance de mon troisième fils –, j’ai voulu franchir une nouvelle étape et je me suis inscrite au « Triatlon van Vlaanderen » (1 km – 45 km – 10 km). Cette fois, j’ai décidé de me préparer très sérieusement. Je redoutais surtout le parcours à vélo à Audenarde. J’ai donc fait appel à Dees Naessens, qui est devenu mon coach virtuel. Il m’a composé des schémas d’entraînement appropriés. Je me suis essentiellement concentrée sur l’épreuve de cyclisme et j’ai investi dans un vélo de bonne qualité. Ne dit-on pas qu’un bon matériel est le début de la victoire ? Seuls les vêtements ne me satisfaisaient pas. Nulle part, je n’ai vu de chouettes tenues dans lesquelles je me sentais bien pour faire du sport. Je râlais souvent et me demandais à voix haute pourquoi les vêtements de sport pour femmes étaient toujours aussi moches.

Visiblement, je n’étais pas la seule. Beaucoup de sportives ne trouvaient pas leur bonheur dans les magasins et les boutiques en ligne. De plus, mon mari souhaitait aussi que je puisse porter une tenue de sport branchée. « Si ça n’existe pas, fais-le toi-même », répondait-il sommairement à mes râleries.

C’est ainsi que F! by Fabulous! a vu le jour. Aujourd’hui, après avoir surmonté une rude épreuve dans ma vie, la boutique en ligne est pleinement opérationnelle et de nombreuses filles, femmes et dames propagent l’esprit de F! by Fabulous! Les multiples réactions positives reçues concernant mes créations me donnent chaque jour la force de continuer. La boutique en ligne dépasse toutes mes espérances et me permet de vivre de ma passion.

Enjoy the F! by Fabulous! feeling.

Stéphanie

 

Feel good on the inside & show it on the outside!

 Feminine athletes have great bodies and wear oufits that show it! 

Run, Girls, Run!